FerDex

Mes Bouquins

Casse-toi, pov’con

 

voicimon premier live en vent sur amazonNon, vous ne rêvez pas !

C’est bien les flics qui se sont retrouvés à Tataouine !

Oui ! Dans “Casse toi pov’con”, le premier bouquin de FerDex, les cow-boys disparus mystérieusement alors qu’ils chassaient le véloce au radar,  se sont retrouvés tout éberlués à Tataouine, avec leur bagnole, leur radar et tout le matériel.

Il lui a suffi de s’énerver, de se dire “Casse toi pov’con”, cette formule magique dont heureusement Sarko ignorait la portée et pfft, les lardus ont disparu.

Pour se retrouver dans le journal :

« Les deux gendarmes disparus à Corgenon, Vendredi après-midi, retrouvés en Tunisie (voir notre édition d’hier) ».

Et FerDex découvre qu’il a un sacré pouvoir.

Et il va bien s’amuser avec.

Et vous aussi.

Une histoire extraordinaire à mi-chemin entre la magie et la réalité…

 

 

Voici un button d'achat pour des livre sur amazon

 

 

 

 


Pété de thunes.

Les confessions d’un des Maîtres du Monde

Voici la couverture de Péter de tune Si ce sont des groupuscules gauchistes ou des journalistes honnêtes qui dénoncent ces pratiques, vous ne les croyez pas. C’est top gros ! Ils exagèrent sûrement !

Mais maintenant, enfin, un milliardaire parle, un maître du monde se confesse.

Et vous vous rendez compte que là, c’est une autre affaire. Ce que ces marginaux cryptocommunistes dénoncent est loin d’être exagéré. C’est même “encore pire”.

Il confesse toutes les manipulations induites par les médias, pour nous faire voter pour l’homme ou le parti qu’ils ont choisi et nous maintenir dans le “système” ou pour nous faire consommer à outrance ; toutes les guerres, pour imposer le capitalisme ou pour contrôler le pétrole, guerres qui les enrichissent encore plus ; tous les “hoax” pour nous faire peur avec le terrorisme ; toutes les manœuvres des financiers ; tous les flicages à côté desquels ceux de “Big Brother” (1984 – George Orwell) sont à peine dépassés; toute cette pauvreté qui déferle sur l’Europe et même les USA, sans parler de l’Afrique ; tout cet empoisonnement de notre eau, de notre nourriture, de nos médicaments ; toutes ces nuisances pour les gens du peuple, pour les 99% qui détiennent moins de 10% des richesses; sont provoqués et générés par le monde de la finance, une mafia de milliardaires, de banquiers (les banksters), de multinationales, de tenants du libéralisme (doux euphémisme), du capitalisme pur et dur, sans aucun scrupule et aucune vergogne et pour qui la mort de milliers de gens n’est qu’une péripétie, un “détail”, un outil, presque.

Ça fait froid dans le dos.

Voici un button d'achat pour des livre sur amazon

 

 


Sans tabou ni trompette.

 

Voici la couverture de Sans tabou ni trompetteTain ! FerDex qui écrit une histoire d’amour. On aura tout vu !

Oui ! Mais quelle histoire d’amour. !

Et en Thaïlande, en plus, le pays de tous les possibles.

« Si on aime vraiment quelqu’un, on doit être capable de faire quelque chose de complètement fou pour cette personne, pour lui déclarer ou lui prouver son amour ».

Je ne sais plus qui a dit ça.

Un écrivain peut-être…

Un illustre inconnu, sans doute.

Un amoureux, en tout cas.

Pour avoir fait “quelque chose de fou”, Jean a réussi.

Plus fou que ça… c’est impossible.

Seriez-vous capable de faire une chose aussi folle pour prover voitre amour à  l’être que vous aimez ?

Ça m’étonnerait !

Espérons pour lui et pour la belle Wan que ça sera assez extraordinaire. Et qu’ils seront heureux et … auront de beaux enfants…

Ce roman est une gentille fantaisie, sans prétention, un ouvrage de récréation et de divertissement que j’espère populaire.

Régalez-vous et fantasmez !

Voici un button d'achat pour des livre sur amazon